Outils pour utilisateurs

Outils du site


start

Cette page wiki présente les activités scientifiques menées dans le cadre des projets Interlabex LITAQ (2013-2015) et EC2CO DRIL FAST-LITAQ (2016-2017) pilotés par l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux Montaigne.


* Projet INTERLABEX COTE- LaScArBx LITAQ (2013 - 2015)


Du Pléistocène à l’Anthropocène : connaître les mécanismes passés d’évolution des populations (végétales, animales, humaines) et des milieux pour prédire les réponses futures. L’exemple du littoral aquitain (LITAQ)


Contexte

Le projet LITAQ a été axé sur la reconstitution des mécanismes passés ayant contraint l’évolution des populations (végétales, animales, humaines) et des environnements aquitains. Ce projet est le fruit de la réponse à l’AO PROJETS INTERLABEX LaScArBx / COTE 2013 et s'est terminé en décembre 2015. LITAQ a été volontairement limité à une première étude de cas (le littoral nord aquitain), sur lequel les deux LabEx avaient déjà travaillé indépendamment l’un de l’autre. En effet, les interactions homme-milieu en Aquitaine sont un objet d’étude commun aux LabEx LaScArBx et COTE, appréhendé selon des approches différentes mais néanmoins complémentaires. Les archéologues du LaScArBx, détenteurs de données pluri-millénaires sur l’occupation humaine en Aquitaine, peuvent apporter le recul du temps long aux environnementalistes de COTE, qui cherchent à comprendre et à prévoir les réponses des écosystèmes aux changements induits par l’homme. Réciproquement, les données paléoenvironnementales disponibles à COTE, qui documentent l’évolution du climat et du paysage, sont indispensables à la compréhension des dynamiques de peuplement.

Les tempêtes récurrentes des dernières décennies ont démontré la grande fragilité du littoral aquitain avec une érosion active qui a façonné une falaise dunaire abrupte que les recharges estivales naturelles ne parviennent pas rééquilibrer. Sur la partie nord du littoral (Médoc), la dune mobile repose sur des formations sablo-argileuses et tourbeuses héritées des divagations d’anciens bras quaternaires de la Gironde. Ces formations, mises à nu par les intempéries, renferment de nombreux vestiges archéologiques. C’est sur ces formations que s’est axé le projet LITAQ, dans le but de reconstituer l’évolution des peuplements littoraux aquitains préhistoriques et antiques et des environnements associés. Le contexte environnemental et chronologique de mise en place des séries sous-dunaires a ainsi été documenté de façon inédite par des prélèvements sédimentaires continus sur et hors sites archéologiques. Ces archives sédimentaires constituent des séquences rétrospectives de haut intérêt, témoins de l’évolution du trait de côte et de la polymorphie du secteur nord-médocain à l’échelle des derniers millénaires.


Les équipes de LITAQ

LITAQ a permis de fédérer une équipe pluri- et trans-disciplinaire dont les différents acteurs sont consultables dans le document : team_litaq.pdf

CONTACTS : En référent des partenaires du projet, pour le laboratoire AUSONIUS : Florence Verdin; pour EPOC : Frédérique Eynaud; pour PACEA : Pascal Bertran : pour BIOGECo : Antoine Kremer


Ressources et documents

* Projet EC2CO DRIL FAST-LITAQ (2016-2017)


Formations Argilo-Sableuses & Tourbes LITtorales AQuitaines : de leur intérêt dans l’évolution des falaises dunaires du Médoc En savoir plus sur le projet avec le document de réponse à l'appel d'offre. ao2016_ds_sic_eynaud_fast-litaq.pdf


Contexte

Le projet FAST-LITAQ vise à approfondir l’approche paléo-environnementale abordée dans le projet LITAQ en privilégiant la continuité des travaux d’ordre géologique sur le système littoral médocain (aussi appelé médullien, dérivé de Medulli, le pays médian, entre Gironde et océan). Fort de l’interdisciplinarité initiée avec LITAQ, où avaient été croisées les approches archéologiques, géographiques et (paléo)écologiques, le projet ambitionne de compléter les connaissances sur le fonctionnement de la zone littorale à proximité de l’estuaire girondin par une démarche rétrospective ciblant l’étude des formations argilo-sableuses à tourbeuses qui caractérisent le front dunaire médocain. Celles-ci ont été héritées de l’alternance de phase d’incision / comblement des lits et bras secondaires fluvio-estuariens en réponse aux variations eustatiques glaciaires / interglaciaires du Quaternaire (depuis le Pliocène jusqu’à l’actuel). Leur modalité et historique de mise en place restent cependant très mal connus, le principal écueil à leur examen étant le caractère imbriqué de ces formations, caractère qui suggère aussi que les zones réactivées, et donc vulnérables, soient sensiblement toujours localisées sur les mêmes portions du littoral.


Les équipes de FAST-LITAQ

En complément des équipes constituées lors de LITAQ, FAST-LITAQ a agrégé des compétences nouvelles en géophysique et géologie avec notamment l'arrivée de membres du laboratoire I2M et du BRGM. fast_litaq_equipes.pdf

CONTACTS : En référent des partenaires du projet, pour le laboratoire EPOC : Frédérique Eynaud; pour I2M : Colette Sirieix ; pour AUSONIUS : FlorenceM Verdin ; pour BIOGECo : Antoine Kremer


Ressources et documents

start.txt · Dernière modification: 2018/01/12 14:37 par feynaud